09.08.18 Sylvie Mayi

Les 50+ sont actifs sur l'Internet

À l'occasion du 30eme anniversaire de Plus Magazine, Roularta Research a organisé un sondage à grande échelle sur les piliers éditoriaux du magazine.

La technologie joue un rôle important dans la vie quotidienne, les 50+ également s’ouvrent de plus en plus à ces développements. Aujourd’hui, 1 personne âgée de 50 ans ou plus sur 3 ne peut pas se passer d’un téléphone portable, d’un smartphone, d’un ordinateur, d’une télévision ni d’Internet.

Lisez la suite et découvrez quelques résultats!

02.07.18 Filip Lemaitre

Les plus de 55 ans sont de fidèles lecteurs des toutes-boîtes publicitaires

Dire de la presse écrite traditionnelle qu’elle n’en a pas fini de panser les plaies infligées par internet et la révolution numérique, c’est enfoncer une porte ouverte. Les journaux et magazines papier rencontrent des difficultés énormes à recruter de nouveaux abonnés alors que les abonnés existants sont une race en voie d’extinction. Assez logiquement, on pourrait penser que la situation des folders publicitaires n’est pas plus enviable.
22.06.18 Sylvie Mayi

Les 50+ sont des fans de services bancaires en ligne

À l'occasion du 30eme anniversaire de Plus Magazine, Roularta Research a organisé un sondage à grande échelle sur les piliers éditoriaux du magazine. Les 50+ sont de bons investisseurs. Ils investissent en particulier dans les produits financiers suivants : des produits d’assurance (38%), des fonds d’investissement (30%), des actions (21%) et l'immobilier (21%). 

Lisez la suite et découvrez encore plus de résultats.

11.06.18 Filip Lemaitre

Les quinquas vlogueurs

Dans mon précédent blog, j’évoquais les micro- et même les nano-influenceurs, des personnes si ‘imbibées’ d’une marque, d’un produit ou d’un service, qu’elles la ou le partagent spontanément avec leur réseau. Et ce, sans avoir été sollicitées par une de ces agences de marketing qui payent des influenceurs pour mettre une marque en avant quand elles ne demandent pas d’en faire un éloge dithyrambique. Les marques ne peuvent rêver meilleurs ambassadeurs que ces influenceurs ‘authentiques’, surtout celles qui cherchent à séduire des consommateurs d’un certain âge, plus expérimentés que les jeunes.